Archive for mars 2009

Quelques images cachées du Tarot

14 mars 2009

Marie-France Jaffrennou (son blog) est l’auteure d’une approche originale et passionnante du Tarot de Nicolas Conver :

elle débarrasse les cartes de leurs couleurs, afin de rendre plus visibles les traits qui les composent. Ceux-ci acquièrent une netteté, qui permet de repérer des images cachées dans les cartes.

Son livre « Correspondance Tarot » expose un grand nombre d’images cachées, qui ne représentent pourtant qu’un petite partie des milliers qu’elle a découvertes. Ce livre est un joyau, que je vous recommande chaudement.  Vous trouverez quelques exemples de son travail reproduits dans ce blogue, avec son autorisation (cette partie est en construction). 

Je présente ci-après quelques découvertes produites grâce à sa technique (mais moins élaborées que les siennes).

Publicités

Je vous en mets combien de cartouches ?

12 mars 2009

cartouches-1-11

cartouches-12-00

… une alternative agréable à la clope, pour tout ceux qui ont arrêté de fumer :

Grâce à Rom, qui met à la disposition des internautes le scan du « Tarot du Bicentenaire Camoin » (C’est du moins le nom que Rom lui donne. Cherchez bien: on ne les trouve nulle part ailleurs, que je sache… Où a-t-il déniché cette édition que personne ne connait? Mystère et boules de gomme) , bref, avec cette magnifique édition, on a enfin des cartouches pour travailler !

Prochainement, pour se mettre en bouche, un petit regard sur le cartouche de LA JUSTICE

suivi de près d’un décrochage (si j’ose dire…) vers LE °PENDU.

Je reproduis un commentaire sur ces cartouches (et sur ce Tarot du Bicentenaire) d’un spécialiste reconnu des Tarots historiques : Charly Alverda :

Bonjour Jérôme

Il n’y a rien de mystérieux à ce terme : “tarot du Bicentenaire” . Il a été édité dans les années 60 par M. Camoin pour le bicentenaire de la maison. Il doit en rester quelques preuves sur le site Traditions et Tarots où je sévis, à l’article N. Conver.

Ce tarot n’est vraiment pas une réussite […] [Mr Camoin] l’avait édité non pas traditionnellement, mais avec les procédés modernes d’où la perte de définition et surtout l’inversion de couleurs.

Bien à toi

Charly